Actualités

Le papier plus écologique que l’email ?

On part souvent du principe que le papier est pollueur et destructeur de forets comparé aux emails qui seraient bons pour l’écologie. On a tendance à oublier qu’il faut prendre en compte l’investissement relatif à la réception, la lecture et l’impression de l’email. Selon une étude de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), le courrier électronique a un impact sur l’environnement qu’il convient de ne pas négliger.

En effet, l’email a un impact énergétique à plusieurs niveaux :

Lors de la lecture

Plus on passe du temps à le lire, plus on consomme de l’énergie. Dès que l’on dépasse 3 minutes par pages, les répercussions sur le réchauffement climatique sont déjà plus élevées que l’impression du papier. (Papier que l’on peut lire indéfiniminent sans impact supplémentaire)

Lors de l’envoi

Dans une entreprise de 100 personnes, chaque personne recevrait en moyenne 58 emails et en enverrait 33. Ainsi, sur 220 jours ouvrés, cela représenterai 13,6 tonnes de CO2 dû à l’acheminent électronique des mails ! De plus le fait d’envoyer le mail à plusieurs destinataires a aussi un impact. L’ajout de 9 autres destinataires multiplierait par 4 l’impact du mail sur l’environnement.

Le stockage

Les disques durs et leur alimentation sur les serveurs on évidemment des effets néfastes.Face à ce bilan, il est difficile de dire que l’email est l’alternative écologique du papier.  N’hésitez donc pas utiliser le courrier conventionnel. Il n’y a pas encore de réelle solution verte de remplacement.

Vous cherchez une machine à affranchir pour votre entreprise ou organisation ?

Recevez vos devis gratuits

Catégories:


Tags: