Le papier plus écologique que l’email ?

On part souvent du principe que le papier est pollueur et destructeur de forets comparé aux emails qui seraient bons pour l’écologie. On a tendance à oublier qu’il faut prendre en compte l’investissement relatif à la réception, la lecture et l’impression de l’email. Selon une étude de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), le courrier électronique a un impact sur l’environnement qu’il convient de ne pas négliger.

En effet, l’email a un impact énergétique à plusieurs niveaux :

Lors de la lecture

Plus on passe du temps à le lire, plus on consomme de l’énergie. Dès que l’on dépasse 3 minutes par pages, les répercussions sur le réchauffement climatique sont déjà plus élevées que l’impression du papier. (Papier que l’on peut lire indéfiniminent sans impact supplémentaire)

Lors de l’envoi

Dans une entreprise de 100 personnes, chaque personne recevrait en moyenne 58 emails et en enverrait 33. Ainsi, sur 220 jours ouvrés, cela représenterai 13,6 tonnes de CO2 dû à l’acheminent électronique des mails ! De plus le fait d’envoyer le mail à plusieurs destinataires a aussi un impact. L’ajout de 9 autres destinataires multiplierait par 4 l’impact du mail sur l’environnement.

Le stockage

Les disques durs et leur alimentation sur les serveurs on évidemment des effets néfastes.Face à ce bilan, il est difficile de dire que l’email est l’alternative écologique du papier.  N’hésitez donc pas utiliser le courrier conventionnel. Il n’y a pas encore de réelle solution verte de remplacement.

Vous cherchez une machine à affranchir pour votre entreprise ou organisation ?

Recevez vos devis gratuits

Comme chaque 1er janvier, le commencement d’une nouvelle année est toujours l’occasion pour les entreprises de communiquer leurs nouveaux tarifs et les éventuelles hausses de prix qui y sont appliquées. Le service postal n’échappe pas à la règle. Ainsi, BPost a récemment communiqué ses nouveaux tarifs qui seront appliqués dès le 1er janvier 2014.

Lisez plus

Depuis quelques années, Bpost poursuit une politique de restructuration qui vise à supprimer de nombreux bureaux de poste jugés non rentables ainsi que de nombreuses boîtes aux lettres. Alors qu’on pourrait penser que les milieux ruraux sont les plus touchés, beaucoup de ces fermetures sont effectuées dans la capitale et autres grandes villes comme Liège…

Lisez plus

Depuis le 1er janvier 2013, le prix de l’affranchissement a augmenté, en moyenne, de 2,8%. L’envoi d’une lettre normalisée coûte désormais 0.77 euros. L’augmentation de ces tarifs postaux intervient pour deux raisons. Tout d’abord,  la Poste veut adapter ses prix à l’évolution de l’indice des prix à la consommation et, grâce à cela,

Lisez plus

Face à l’adoption des nouveaux moyens de communication, on en vient à se demander si à l’avenir tout sera dématérialisé et s’il est déjà archaïque, voir obsolète d’utiliser les anciens formats tels que le courrier papier. Or, les études démontrent que même si nous sommes dans une possible période de transition vers le numérique, le…

Lisez plus