Machine à affranchir : une évolution pour s’adapter aux entreprises

Les besoins et attentes des entreprises dépendent étroitement de l’évolution des sociétés dans lesquelles elles développent leur marché. Avec l’avancée du numérique et des applications web, il était dès lors tout naturel que les entreprises aspirent à plus de fonctionnalités et de connectivité pour leur machine à affranchir. Au cours des années, les services postaux ont donc fait évoluer leurs machines afin de répondre aux demandes de leur clientèle.

La machine à affranchir depuis sa naissance

L’idée de la machine à affranchir est née en 1897, aux États-Unis. Le but était de créer, après de nombreux tests réalisés à New-York, un appareil qui pourrait réaliser et distribuer des empreintes pré-datées.

Cette idée a été reprise et développées durant tout le début de 20ème siècle et plus particulièrement dans le nord des États-Unis et en Europe Occidentale. En 1920, deux hommes, Arthur Pitney et Walter Bowes, s’associent et mettent en place la toute première machine à affranchir.

Depuis, les machines à affranchir ont connu plusieurs évolutions dans le but d’intégrer les nouvelles technologies actuelles et de proposer, ainsi, de nouvelles fonctionnalités (balance, calcul des tarifs selon le type d’envoi, connexion Internet avec les services postaux, impression en couleurs,…). Elles connaissent également une diversification au niveau de leur gamme. De ce fait, les entreprises ont aujourd’hui le choix entre la petite machine à affranchir, la moyenne et la MAI (machine à affranchir connectées). Les modèles sont nombreux et s’adaptent donc aux besoins de chaque entreprise.

Les 2 grandes innovations de la machine à affranchir

  • Le Franking On Line Loading System (FOLLS) est un système de recharge en ligne, via Internet ou la ligne téléphonique. Il permet plus d’autonomie aux entreprises et de facilités dans la gestion de la machine à affranchir. Les recharges et mises à jour se font à distance et rapidement.
  • Le Digital Postage Mark (DPM) est une technologie récente qui permet à une machine à affranchir d’imprimer, en plus de la date et de la valeur d’affranchissement, un code-barres et le numéro de suivi.

Trouvez le modèle de machine à affranchir adapté à votre entreprise ?

Soumettez ici votre demande de devis et recevez des offres de plusieurs fournisseurs en machines à affranchir.

Selon leur taille et leurs activités, le traitement du courrier des entreprises diffère. Dès lors, pour répondre à ces besoins variés, les services postaux ont développé plusieurs gammes de machine à affranchir. Les nombreux modèles ainsi disponibles sur le marché belge se regroupent en 3 catégories : la tpMAc, la pMAc et la MAI.

Lisez plus

L’achat d’une machine à affranchir comporte un tas d’avantages. Un d’entre eux, qui est loin d’être le dernier, est l’économie que vous faite en acquérant cette machine. Oui, mais de combien ? Les économies en valent-elles vraiment la peine ? Voyez par vous-même… Tout d’abord, il est a savoir que plus il y a de…

Lisez plus

Bien souvent, pour profiter des avantages d’une machine à timbrer, une entreprise doit recourir à un contrat de location. En Belgique, il est pourtant également possible d’en posséder une. Dans ce cas-là, l’entreprise se doit de respecter certaines règles prédéfinies par La Poste.

Lisez plus

Le traitement de son courrier dans un bureau de Poste est une grande perte de temps pour les entreprises. C’est pourquoi, celles-ci s’équipent de plus en plus d’une machine à timbrer afin d’internaliser cette tâche. De cette manière, elles bénéficient de nombreux avantages qui leur permettent d’optimiser leur productivité tout en minimisant leurs coûts.

Lisez plus